Partir seul(e) selon Amandine Roche

nomade.jpg

Je suis actuellement en train de lire un bouquin "Nomade sur la voie d'Ella Maillart" d'Amandine Roche. C'est une nana qui est partie sur les traces d'Ella Maillart, une grande aventurière suisse qui a parcouru le continent eurasien. Je viens tout juste de commencer mais ça me plait bien et je suis tombé sur une phrase qui rejoint mon blog:8|sentiment sur le fait de partir seul :

Tous mes amis se mariaient et entraient dans le monde du travail, celui auquel je rêvais d'échapper. Ma destinée fut donc de partir seule. Finalement, voyager seul revient à ne jamais l'être. En voyage, les portes et les coeurs s'ouvrent aisément et permettent de découvrir les différentes cultures de l'intérieur. Partir seul, c'est aussi se retrouver face à soi-même, en compagnie d'une part inconnue de notre être que le voyage va peut-être révéler. N'y-a-t'il pas plus fabuleux voyage que l'exploration de son âme ?

Je ferai sûrement un petit article sur le bouquin s'il en vaut la peine, mais c'est prometteur !

Et c'est parti!

fusee.jpg

Bon, j'ai remis ma lettre de congé sabbatique cet après-midi. A priori, il n'y aura pas de problème. C'est vrai que j'avais bien préparé le terrain à l'avance donc il n'y a pas eu de surprise.

Le compte à rebours est maintenant amorcé, le congé sabbatique sera du 1er février au 31 décembre 2009, cela me laisse donc grosso modo 4 mois pour lacher mon appart', revendre ma bagnole et surtout préparer le voyage: achat de matos, vaccins, voir si je peux pas négocier avec les impôts, etc.

Bientôt SDF

sdf.jpg

Et voilà, ma lettre de résiliation de bail est partie depuis une bonne semaine. Les premières visites de l'appartement vont commencer ce soir. Je dois dire que l'agence de location a pas perdu de temps pour publier l'annonce (sur le net probablement). Enfin bon, c'est un sentiment bizarre quand même de se dire qu'on va se retrouver sans logement dans quelques mois. Si on prend la pyramide des besoins de http://fr.wikipedia.org/wiki/PyramidedesbesoinsdeMaslow|Maslow, c'est quasiment la base après les besoins physiologiques bien sûr. C'est peut être pour ça que beaucoup de gens n'ont pas la possibilité/volonté de partir comme ça à l'aventure. D'ailleurs ce qui est marrant, c'est qu'en prenant cette pyramide, je vais réaliser le besoin le plus haut à savoir l'Accomplissement Personnel et que pour ça, je vais mettre de côté le besoin de sécurité (tout est relatif quand même). Pour revenir à des choses plus terre à terre, comme je n'aurai plus d'appart, il va être temps que je me penche sur la location d'un box en garde-meubles.

Un http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins_de_Maslow|article présentant les différents besoins selon Maslow

Objectifs

En réfléchissant à mon projet, je me suis dit qu'en me mettant des objectifs, cela permettrait de mettre un peu de piquant à mon voyage et aussi de mettre de l'intérêt dans des coins ou situations qui n'en avaient pas à l'origine. Alors, voici ce que je me suis fixé pour le moment (je complèterai plus tard s'il m'en vient d'autres) :

  • prendre une photo de moi tous les jours. Non, loin de moi toute idée narcissique, mais cette photo permettra de suivre mon évolution ou bien permettra d'exprimer mon ressenti de la journée
  • prendre une photo de tous les moyens de transport que je vais utiliser. Ca fera de bons souvenirs plus tard
  • aller à un concert dans chaque pays. J'adore la musique et ça me semble une bonne idée de dégoter des concerts pour voir à quoi ressemble l'ambiance. Je ne me fixe aucune contrainte sur la musique (traditionnelle, folklorique, rock, variété, etc)
  • avoir un bloc-notes sur lequel les gens que je rencontrerai pourront me laisser un message peu importe le contenu (texte, dessin, etc) et la langue (français, anglais, farsi, etc)

Si vous en avez en tête, hésitez pas à poster un commentaire wink

Le loup et le chien

Un Loup n'avait que les os et la peau,
Tant les chiens faisaient bonne garde.
Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde.
L’attaquer, le mettre en quartiers,
Sire Loup l'eût fait volontiers ;
Mais il fallait livrer bataille,
Et le Mâtin était de taille
À se défendre hardiment.
Le Loup donc l’aborde humblement,
Entre en propos, et lui fait compliment
Sur son embonpoint, qu’il admire.
" Il ne tiendra qu’à vous beau sire,
D’être aussi gras que moi, lui repartit le Chien.
Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y sont misérables,
Cancres, haires, et pauvres diables,
Dont la condition est de mourir de faim.
Car quoi ? rien d’assuré : point de franche lippée :
Tout à la pointe de l'épée.
Suivez-moi : vous aurez un bien meilleur destin. "
Le Loup reprit : « Que me faudra-t-il faire ?
— Presque rien, dit le Chien, donner la chasse aux gens
Portants bâtons, et mendiants ;
Flatter ceux du logis, à son Maître complaire :
Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons :
Os de poulets, os de pigeons,
Sans parler de mainte caresse. »
Le Loup déjà se forge une félicité
Qui le fait pleurer de tendresse.
Chemin faisant, il vit le col du Chien pelé.
" Qu’est-ce là ? lui dit-il. - Rien. - Quoi ? rien ? - Peu de chose.
— Mais encor ? - Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.
— Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
Où vous voulez ? - Pas toujours ; mais qu'importe ?
— Il importe si bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor. "
Cela dit, maître Loup s'enfuit, et court encor.

Je crois que je suis devenu un loup. D'ailleurs, c'est marrant, c'est mon avatar sur les forums depuis quelques années. Était-ce un signe ?

Fable de la Fontaine

Le voyage pour moi, ce n'est pas arriver, c'est partir. C'est l'imprévu de la prochaine escale, c'est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c'est demain, éternellement demain.

Roland Dorgelès
Textes et photos sous licence CC BY-SA 4.0 License CC BU-SA 4.0